Toussaint, fête des coeurs …….

Ce jour de la Toussaint, j’aime en chanter le sens,
c’est la fête des coeurs, que l’on vit en silence.
Le temps use les vies…comme il use les noms
des gens les plus modestes, …aux gens de grand renom
sur les pierres tombales, de Béthune à Cuinchy…
où ils aiment venir, les vivants d’aujourd’hui.

En toutes communes de France, reflets de nos terroirs,
Les familles se retrouvent, jusqu’ au x heures du soir,
Pour rappeler en eux qu’ils restent vivants, les morts
en sachant qu’un beau jour, ils en vivront le sort …
La Toussaint les attire… au jardin du souvenir
De parents très aimés, tous bâtisseurs d’avenir …
Ils revoient leurs visages, et ils remercient Dieu
D’avoir vécu prés d’eux, en enfants très heureux …

Elles sentent bon, ces fleurs, qui rappellent que l’amour
Est le feu de la vie, qu’on attise chaque jour
pour apporter aux autres la passion de la vie
et offrir un sourire … aux figures amies.

Au soleil passager d’un automne doré
Ils semblent revivre en nous, ces parents adorés…
Et les fleurs déposées, empreintes de beauté
Respirent, toutes, un parfum, au nom d’ « Eternité » !

C’est ainsi, qu’en Novembre, elle nous donne rendez-vous,
la mort, avec la vie, et qu’il semble très doux,
au coeur des humains, le temps de la prière
récitée en silence, dans la paix du cimetière …

C’est alors que la vie, porteuse d’espérance
Nous redit, en secret, qu’elle est d’abord une chance !
Pourtant, le même jour, en lettres chargées de sang,
on annonce une tuerie de Chrétiens d’Orient …

Il est temps qu’on leur dise …à ces fous d’Al Quaïda
Qu’ils offensent leur Dieu, même s’ils l’appellent Allah !
…Et qu’en toute religion, le devoir est commun
de respecter en l’homme, la parcelle de divin.
Léonce Deprez


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *