D’Alain Juppé à Emmanuel Macron

Il y a des mots qui reviennent désormais souvent dans le langage gouvernemental. Ce sont des mots clés. J’en citerai trois : Apaisement, Confiance, Redressement.

Oui.

La France a besoin d’Apaisement.

La France a besoin de retrouver Confiance.

Et la France doit vouloir amorcer son Redressement.

Les violences et les attentats ont secoué les Français depuis 2015.

L’ordre républicain a repris le dessus. Pour 2017, Alain Juppé est la figure d’Etat capable de l’incarner.

Il y a en lui, l’esprit gaulliste dont Chirac voulut être le continuateur

La confiance se mérite. Elle doit s’exprimer à partir des investissements privés et des investissements publics.

Cette confiance, c’est Alain Juppé qui est le plus capable de la restaurer dans l’esprit des chefs d’entreprises, et dans celui des élus à l’esprit d’entreprise.

Animée de cet esprit, la France doit désormais assurer son redressement économique. Un redressement qui implique la conviction des citoyens. Et leur engagement quotidien dans une véritable lutte pour la vie.

Le maire de Bordeaux a engagé officiellement cette lutte, là où Chaban avait tenté de se révéler véritable chevalier républicain, pour la mener.

Alain Juppé qui lui a succédé à Bordeaux, a su faire de sa métropole l’expression d’une vitalité nouvelle ; je l’ai constaté au cours d’une récente échappée, en direction de l’Aquitaine. Une vitalité qui doit partir des entreprises et qui doit se propager dans toutes les branches de nos villes et des structures territoriales de base de nos régions.

Mais la France a besoin aussi d’un rassembleur

Ce rassembleur doit être un réformateur.

Alain Juppé est déterminé à l’être. Nous l’avons retrouvé dans sa ville capable d’être un trait d’union humain entre les créateurs et les diffuseurs de vie nouvelle et entre le passé gaulliste et le futur européen de la France.

Mettons donc à profit l’élan nouveau, qu’Alain Juppé est capable de transmettre de la métropole d’Aquitaine à celle de la France.

Les objectifs sont clairs :

  • Le plein emploi des Français
  • L’élévation du niveau de vitalité économique de nos nouvelles grandes Régions
  • La relance d’une politique de véritable aménagement du territoire soutenue par une volonté nationale de justice sociale.

Dans ce but ambitieux, il nous faut vouloir transformer les mentalités pour créer dans l’esprit des jeunes générations une aspiration à une vie pouvant s’épanouir au-delà des frontières nationales, dans une société dont le destin ne peut être que de devenir de plus en plus international.

Alain Juppé n’avait pu aboutir à appliquer un tel plan d’action, en 1995, alors qu’il était Premier ministre.

Emmanuel Macron vient à point pour le relayer dans le même but. Il a compris la nécessité de reprendre le terme de marche dans la direction du futur. En cessant de se retourner vers un passé dépassé.

Le temps des partis politiques, en fermant les Français dans les frontières intellectuelles et sociétales d’hier, ne correspond plus aux aspirations des nouvelles générations. Le ministre de l’Economie a eu le courage de le dire. Il n’y a plus de possibilité de piétinement dans le temps présent ni de retour en regardant derrière soi.

L’Etat fort souhaité dans le titre même du livre d’Alain Juppé, un Etat fort nécessaire pour dominer les insécurités d’aujourd’hui, impose d’abord une vie économique forte. Elle ne peut venir que de la dynamique des entreprises, petites, moyennes et grandes.

Il s’agit plus que jamais d’assurer très clairement la jonction entre le capital et le travail. Il s’agit de le faire comprendre très officiellement. D’Alain Juppé à Emmanuel Macron, c’est un même langage qui est en train d’être compris par une grande majorité de Français.

Léonce Deprez

Alain Juppé et Emmanuel Macron

Photos :

  • Alain Juppé : Julien Boudier
  • Emmanuel Macron : Christophe Pelletier

8 Commentaires

  1. coudron jean-marie

    Une fois de plus je partage parfaitement vos approches ( Choix de société , des objectifs et des hommes capables de les incarner) . Merci de continuer à mobiliser vos talents et énergie pour les exposer et les défendre .J.M. Coudron

  2. Bravo Léonce pour ton commentaire, il est juste. La France vait-elle s’en sortir ? Veut-elle aller de l’avant pour rassurer sa jeunesse.
    Il est plus que temps que nos politiques changent et qu’ils travaillent pour l’intérêt de notre Pays.

    JUPPE …Président il le faut pour la France

    MACRON/LEMAIRE 1er Ministre, il le faut pour la France…la relève pour l’avenir

  3. Francis Dec.

    merci Leonce cela fait du bien de lire des commentaires vrai et realiste on en a besoin

  4. Jean Blankert

    Toutes mes félicitations pour votre commentaire et votre approche bien rodée. Je viens de lire dans le journal électronique Contrepoint,  »Nivellement par le haut » que les élèves qui aujourd’hui passent le bac en sciences économiques et sociales n’auraient jamais entendu parler des économistes du Mont Pélerin, Hayek, Friedman, Buchanan, Tullock,Eucken qui ont inspiré l’ordoliberalisme qui fut la base de la réforme économique allemande depuis 1945. Si c’est correct ce n’est pas admissible. Je crois que Macron doit savoir de quoi il s’agit. Que se passera-t-il si par hasard un étudiant en parlerait??

  5. L'indépendant

    Juppé et Chirac « gaullistes » ? C’est une plaisanterie ! Ces deux personnes, de par leurs idées favorables à tous les Traités européens d’essence fédéraliste depuis 1992, n’ont STRICTEMENT rien de gaullistes (ne pas oublier non plus la trahison de Chirac contre Chaban-Delmas lors de la présidentielle de 1974).
    En outre, je ne vois pas comment les idées de Juppé (favorable au libre-échangisme mondial destructeur d’emplois), pourraient amener le plein emploi dans notre pays, bien au contraire…

  6. Porquet

    Ça me laisse toujours très perplexe tous ces gens qui crachent leur venin sur internet sans avoir le courage de leurs »opinions »(?) en prenant un pseudo
    C est absolument épouvantable
    Finalements je me dis que toutes ces messageries internet sont de véritables defouloirs pour personnes sans beaucoup de courage
    Mais vous me faites rigoler avec votre libre échangisme !
    Et puis vous savez on peut toujours remonter aux calandes grecques et trouver des choses pas tops partout
    Il faut regarder devant,ce qui me fait penser que vous devez être vieux

    À oui pourrait on dire au sculpteur de la statue rouillée devant les tennis que les amazones n’avaient qu’un sein pour pouvoir tirer à l’arc
    Et bravo Léonce vous êtes jeunes!
    Pascale Porquet

  7. L'indépendant

    @ Porquet. J’ai la quarantaine pour votre information. Que je sache, un blog est une ouverture au débat, même si cela vous déplait, je n’ai fait que dire des faits. Des faits que vous ne pouvez nier. En ce qui concerne les méfaits du libre-échange intégral, lisez donc les ouvrages de Maurice Allais, cela vous ferait manifestement du bien. Cdt.

  8. guitton henri

    La lecture d’e-mail de votre plume est toujours enrichissante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *