L’été de la Réflexion

Les mois de juillet et août 2016, resteront dans nos mémoires marqués par le drame de l’attentat vécu à Nice.

De la promenade des Anglais à la digue du Touquet, il y une vocation commune. Nous devons offrir l’attrait de séjours touristiques en France.

Une France endeuillée par les attentats successifs, qui peuvent dissuader la clientèle touristique étrangère de venir s’offrir des séjours sur notre sol. Nous avons donc un devoir commun : renforcer nos efforts, pour offrir, non seulement la beauté de nos sites mais aussi de plus en plus, la sécurité des séjours. Ce qui signifie un renforcement des devoirs de l’Etat et des municipalités, pour maintenir la dynamique de l’économie touristique de notre pays.

Il s’agit, pour les stations touristiques, de contribuer d’autant plus à offrir aux étrangers, un ciel dégagé, leur faisant oublier l’horizon nuageux des premiers mois de l’année.

La vérité de notre temps, c’est que notre population européenne doit se doter de force de sécurité à l’échelle de notre continent et à la hauteur de notre temps. Ce qui impose une politique européenne de sécurité. Mais pour bénéficier d’une politique européenne, il s’agit de faire comprendre aux Français, qu’il faut une gouvernance européenne.

Les Etats nations ont besoin, pour répondre aux aspirations de nos peuples, de se doter d’une gouvernance européenne répondant aux exigences de notre temps : exigences liées au développement économique et aux aspirations sociales, mais aussi, nous le constatons, aux impératifs de la sécurité. Les élus politiques doivent comprendre que la démocratie d’aujourd’hui doit s’exercer à l’échelle d’un même continent.

Les hommes d’Etat n’ont pas suffisamment exprimé la nécessité de faire de notre Union européenne, une union politique, qui doit devenir l’affaire commune des Etats, s’unissant sur un même continent, pour être efficace à l’échelle des besoins de notre siècle : besoin d’un développement durable, besoin d’une éducation commune de la jeunesse, besoin d’une progression sociale et d’une sécurité sociale répondant à la progression nécessaire de notre humanité.

Il apparaît que les élus politiques manquent encore d’hommes d’Etat à l’échelle des besoins de notre Union européenne. Fort heureusement, nous avons désormais des femmes d’Etat, de Londres à Berlin, voire à Tallinn ou à Malte, qui peuvent contribuer à transformer les mentalités des citoyens et à développer les objectifs des politiques menées pour répondre à leurs aspirations.

Notre France semble jouer à cet égard les seconds rôles, comme sur le tour de France cycliste. Peut-être faudra-t-il que la France voit surgir aussi des femmes d’Etat capables d’imposer le respect que connaissent aujourd’hui les leaders féminines, incarnant la politique au niveau des pouvoirs d’une Angela Merkel et d’une Theresa May !

Les U.S.A. ont compris qu’une Hilary Clinton méritait de se retrouver à leur tête, bien plus qu’un Trump milliardaire.

La France a besoin de nouvelles Simone Veil

L’heure est venue de détecter parmi ses élues nationales, de futures femmes d’Etat.

Léonce Deprez


4 Commentaires

  1. Jean Blankert

    Je partage votre suggestion de choisir une Simone Veil. Mais pourquoi pas Christine Lagarde qui a une expérience internationale de poids. Peut-être Michèle Alliot-Marie??

  2. ANNALORO

    Faut il en déduire que l’attentat dans une église, complètement absent de la pensée « philosophique » de l’article, ne marque…rait pas les esprits, lui ? Au delà du fait que les églises sont parmi les plus beaux atouts touristiques de notre pays, elles marquent également et surtout, n’en déplaise, les fondements de la société qui a fait de nous ce que nous sommes et pour laquelle nos aïeux se sont (ou ont été) saignés. Repenser la sécurité ne doit pas signifier abdication et renoncement de nos valeurs !

  3. Cette analyse est de nature à rassembler et elle doit être largement diffusée.

  4. Cette analyse est de nature à rassembler et elle doit être diffusée le plus largement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *