La France d’Après : La Chance d’une Renaissance

Flavie, une de nos petites filles, avec la spontanéité de la jeunesse, et qui fait le lien entre l’industrie du papier, la Presse, les entreprises et la vie culturelle, a écrit, dans cette chronique, le choc émotionnel ressenti par sa génération au milieu des millions de Françaises et de Français qui se sont rassemblés dimanche 11 janvier à Paris.

Oui, ce 11 janvier 2015 marquera notre histoire de France. Notre peuple a démontré à ses élus que la France d’après ce jour mémorable, ce devait être la France d’une nouvelle renaissance !

Les gouvernants d’aujourd’hui ont convié les chefs d’État du monde à prendre acte de la capacité des Français à s’ouvrir une ère nouvelle de renaissance, en Europe et dans le monde. Le déclin annoncé n’est pas une fatalité.

Après l’émotion, la raison doit transformer le climat de vie des Français et des Européens.

 

Les Français ont démontré qu’ils étaient capables de se rassembler

Ils viennent de rappeler que la démocratie, c’est le pouvoir du peuple et ce peuple a repris ce pouvoir. Il a dit à tous les élus de la nation : cessez de jouer à diviser la France et les Français !

Que les élus cessent la « comédie française » que vient de révéler, Georges-Marc Benamou, dans le récit du quotidien d’années récentes qu’il vient de vivre. Un livre qui porte bien son nom, tant il révèle les travers d’un système qui déforme le sens de la politique au détriment de la France !

Nous venons de le vivre en cette fin janvier 2015 : La France est capable d’unir ses forces humaines et de redonner à la politique un autre sens que celui d’un système à but carriériste, tendant à occuper les postes d’un pouvoir. Un système qui a abouti à couper la France en deux camps et à renforcer l’attrait de formations extrémistes. Des formations extrémistes qui ne sont pas faites pour gouverner, mais pour protester, contester et manifester.

Le philosophe Régis Debray vient de le rappeler, très clairement, dans une interview, parue dans le journal La Croix !

Un journal dont le titre, comme celui de CharIie, est un symbole à respecter !

Tout Humain, en effet, s’il veut mériter le titre de citoyen, supporte, nécessairement, dans sa vie, individuelle et collective, une parcelle du poids d’une lourde croix pesant sur ses épaules ! Ce poids qu’il doit savoir supporter, c’est le respect des autres et de la vie des autres ! Et le respect des autres, c’est en même temps le respect de soi.

Tout humain, pour vivre, et pour vivre au côté d’autres, doit contribuer à donner à l’humanité le sens du vivre ensemble. Les Français doivent en donner l’exemple, eux dont la République se traduit en trois mots : Liberté, Egalité, Fraternité !

 

Trois mots qui imposent l’effort d’un partage

La vie d’après le 11 janvier 2015, à tous niveaux de nos communautés humaines, du niveau communal et intercommunal… au niveau national, européen et mondial, doit être la chance d’une nouvelle « Renaissance. » C’est le peuple qui vient de le démontrer aux élus nationaux. La condition, claire et nette, est que ce peuple, en tous milieux de notre société, comprenne et fasse comprendre une vérité que la douloureuse actualité nous impose de diffuser.

Cette vérité, c’est que la vie, en notre 21ème siècle, c’est un effort de partage. Et un partage des efforts !

Léonce Deprez


7 Commentaires

  1. J’ai découvert ton blog il n’y a pas longtemps et j’avoue être séduit par la qualité de tes articles

  2. Guérin

    Bravo pour l’espérance de la jeunesse …

  3. La France réunie est celle que nos pères ont voulu nous laisser après cette période noire de l’occupation et de la collaboration d’état. Toutes choses qu’ils avaient combattues dès 1940. Le Touquet réuni pleure Charlie mais la désunion guette avec le déclassement du FIGRA lequel « boxe » dans la même catégorie que l’hebdomadaire martyr. Alors ……..!

  4. LEONCE DEPREZ

    tRESSSENXIBLE votre réflexion; je vous dis mon souhait de poursuivre notre chemin , en nus attachant à entrainer derRière njous une pulation ressentant l’espour d’une renaissance

  5. GAEREMYNCK

    COMME TOUT FRANCAIS J APPLAUDIS ET PARTICIPE A CE SURSAUT …SERA T IL SUINI D EFFET ? NOS LAMENTABLES POLITICIENS SEMBLENT MALHEUREUSEMENT INCAPABLES DE PREPARER UN AVENIR SEREIN A NOTRE NATION. LA LIBERTE A ETE CHER PAYEE PAR NOS AIEUX (6 GAEREMYNCK TUES EN 1914 + MON ONCLE MATERNEL) ET MERITERAIT D ETRE MIEUX DEFENDUE CONTRE LES RELIGIEUX VOULANT NOUS OPPOSER LEURS LOIS MOYENAGEUSES ET CONTRAIRES AUX DROITS DE L HOMME !!!

  6. Hopital Pauleette

    J’aspire à cette union, mais j’ai peur que ce ne soit qu’illusion.
    Je viens de regarder le reportage à la mémoire d’Auschwitz, avons nous appris la leçon, mais non, nous voilà encore une fois à la porte de ce genre d’expérience.
    Réagissons Messieurs les Elus, c’est le moment.

  7. LORAND Myriam

    La mobilisation ne doit pas s’arrêter à une seule journée. Nous devons tous être des acteurs d’une citoyenneté respectueuse. Nos politiques doivent enfin « oser » faire respecter les valeurs de la laïcité, les lois et montrer aussi l’exemple. Le respect de l’autorité est une notion qui doit de nouveau retrouver toute sa dimension au niveau de nos institutions (santé, police, enseignement, etc. mais aussi entreprise et politique).
    « La personne humaine est la plus précieuse des richesses », la barbarie est intolérable. Il faut aller voir le film Timbuktu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *