l’Au revoir de Léoncce Deprez à André Loth

L’au revoir de Léonce Deprez, Maire honoraire,
à André Loth,
ancien équipier premier du T.A.C.-football

Mon fils Christophe, Président du T .A.C. Football-Cote d’Opale, actuellement aux Etats-Unis, m’a demandé, comme Président d’honneur du T.A.C-football, de traduire les sentiments du Club du Touquet, pour dire au revoir et merci à André Loth.
Celui qui nous rassemble aujourd’hui était demeuré une figure de proue du football au Touquet. J’ai été son co-équipier pendant de belles années sportives que nous avons vécues ensemble sur les pelouses du Centre sportif, et sur les stades du Nord de la France.
Avec d’autres figures demeurées au tableau d’honneur du T.A.C.-Football, et toujours vivantes , Roger Seillier , Claude Guillemant , Bernard Verrier , Robert Petitphar , Auguste Legrand , Jackie Lysik, mais aussi comme Maire honoraire du Touquet , je lui dis merci , André.
Mais je lui dois aussi l’hommage reconnaissant de la Ville du Touquet. André Loth représentait une génération de sportifs qui trouvaient dans le sport et dans le football, en particulier, la joie de vivre, au-delà de la vie familiale et de la vie professionnelle.
Le match de football, c’’était le rendez-vous dominical. Et, ensemble, nous étions heureux et fiers d’avoir donné au Touquet une réputation sportive sur les stades. La pelouse du terrain d’honneur, longtemps bordée d’une petite tribune dont le toit s’envola un jour de tempête, nous l’avons inaugurée ensemble. Et nous l’avons gardée dans les beaux souvenirs de notre vie sportive touquettoise .Cette pelouse magnifique jalousement entretenue par un de nos coéquipiers , Auguste Legrand, et par nos services communaux, nous avons voulu en faire pendant plusieurs années le cadre de belles victoires .Et le T.A.C d’aujourd’hui s’attache à maintenir avec succès le rayonnement sportif du Touquet sur les stades du Nord-Pas de Calais .
André Loth, notre ailier gauche, à la course très rapide, avait été baptisé « La flèche d’or », tant il débordait avec fougue et talent la défense adverse pour réaliser des centres dangereux et marquer souvent, au coté de son co-équipier Auguste Legrand, le but de la victoire .
Aprés le match, nous nous retrouvions , avec nos épouses respectives , au café Delaunay , au café des sports , avec Marcel Desseaux , avec le Président Sueur, avec André Bonvoisin et avec d’autres dirigeants dévoués , dans une atmosphère de fête de famille .
André était un des gais lurons de l’équipe . Et il fut une des étoiles filantes du TAC-Football qui fit honneur au Touquet, en division d’Honneur et en Coupe de France de football.
Mais André Loth incarnait aussi les qualités humaines de la population laborieuse du Touquet. Car Le Touquet est d’abord une communauté humaine de travail.
Si la station séduit et attire , c’est d’abord grâce au travail des employés de nos Services Techniques communaux .André Loth, formé au sein de l’Entreprise Caloin , puis au sein de notre service plomberie de la Commune , devint ensuite un des hommes de base des ouvriers spécialisés de notre lycée Hôtelier.

Chère Annie, dont le nom de famille Fourcroy évoque les années de lancement e t de développement de ces Services Techniques communaux, et au nom des Maires qui m’ont précédé et des municipalités que j’ai conduites, je t e dis Merci, pour ce que toutes les familles du Touquet ont fait, par leur travail quotidien, de notre station des quatre saisons .
Tes enfants Betty et Francky savent que les noms de leurs familles sont respectés , comme bien d’autres , ici présentes en cette église, représentatives de la valeur du travail qu’exprime d‘abord la communauté laborieuse du Touquet-Paris-Plage , depuis la renaissance de la station après la guerre et durant ces cinquante dernières années .
Chère Annie , chères familles Loth et Fourcroy , et vous chers amis et coéquipiers d’André Loth , au nom de tous ceux qui ont vécu la vie de vos familles et qui ont soutenu le courage d’André dans le dernier match de sa vie , qu’il a livré contre des douleurs physiques et morales , je vous dis les sentiments de sympathie de tous ceux qui continueront à perpétuer au Touquet les valeurs du travail et de la camaraderie sportive qu’André Loth a exprimées durant toute sa vie .
Que ses enfants et toute sa famille trouvent dans ce message le témoignage de la solidarité de toutes les familles laborieuses du Touquet et de la grande famille du club dont André sut si bien défendre les couleurs vert et blanc de notre station.
LD.


3 Commentaires

  1. You concede it is a disorder if one is not a healthy weight/BMI? Because one look at those thighs screams unhstlahy.Aleo, ditto on the defensive comments. If it’s hitting close to home, that’s something to think about.

  2. Excellent article, Max. I agree with everything you’ve written, but even if I didn’t, I would give a great deal of weight to what you had to say, knowing your are currently on the ground in Gaza, where these questions are far from abstract.This is a bit tangential, but since you mentioned the Warsaw Ghetto uprising, anyone who has not read Marek Edelman’s splendid account of that action and its effects should do so. A short version can be found here:

  3. That insight’s perfect for what I need. Thanks!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *