Le Point du 11 avril 2012

Pour que l’avenir soit à nous !

Tiens , tiens, tiens ! Je reprends volontairement cette expression d’un langage familier pour attirer votre attention sur une information passée sans doute inaperçue au fil de ces journées pascales où les Français risquent de n’avoir les oreilles braquées que sur les redites de la campagne présidentielle : Voilà le quotidien chinois, dit Quotidien du peuple, qui prévoit de lever l’équivalent de 63, 5 millions d’euros en introduisant son site internet à la Bourse de Shanghai…

Explication : la société qui gère le portail gouvernemental d’informations de la Chine recherche des moyens financiers pour réaliser des investissements…Voilà donc Pékin qui cherche à rendre ses medias officiels plus compétitifs en les transformant en entités commerciales…

Le parti gouvernemental ne serait donc plus, même en régime de parti unique, la seule source de financement de la Presse…Mais alors, il va falloir que le Quotidien du peuple permette à ses journalistes de ne plus être muselés dans leur liberté d’expression !

Fort heureusement, en France, comme en toute nation de notre Union européenne, la campagne présidentielle confirme que la démocratie impose, pour toute élection, le respect du pluralisme…jusqu’au poste le plus élevé de la République .

Dix candidats confirment ainsi que la France ne risque pas de tolérer tout pouvoir absolu, à quelque échelle que ce soit…Et le fameux Conseil Supérieur de l ‘Audiovisuel, pour la période finale de la campagne présidentielle, en est même, à la minute près, à veiller à ce que le temps de parole soit égal pour chacun . Même si cette mesure apparait excessive , elle rappelle que la Démocratie, pour demeurer respectable , interdit, en ce nouveau siècle, à tout journal d’information , national ou régional , quotidien ou hebdomadaire, toute référence de type La Pravda…

La Chine, elle-même, si elle veut que sa Presse ne soit plus financée que par le parti unique, va devoir faire en sorte que son Quotidien du peuple ne soit plus le journal officiel de son régime !

Le peuple, d’ailleurs, il apparait, même en France, qu’il redevienne la référence jugée nécessaire en cette année 2012…C’est un heureux retour aux sources très grecques de notre Démocratie et bien française de notre République. Mais ce doit être aussi l’expression d’une volonté d’en respecter toutes les composantes humaines. La recherche d’une politique tendant à revenir à une lutte des classes est aussi périmée que celle tendant à viser l’opposition d’une religion à une autre, ou à assurer la domination du pouvoir d’un parti sur notre société…et sur nos institutions. La richesse humaine est faite de sa diversité. Comme la nature est belle de la complémentarité de ses paysages et forte …de celle de ses ressources…

Notre humanité du 21ème siècle a le privilège de bénéficier de conditions de vie et de capacités de développement de sa créativité qui auraient fait rêver les générations des autres siècles. Nous en avions un vivant témoignage, ces jours derniers encore , en découvrant , au cœur de notre ancien bassin minier du Pas de Calais, à Bruay-La-Buissière, à quelques kilomètres de la très belle zone industrielle de Ruitz et de notre entreprise familiale d’imprimerie, un centre d’essai pour l’automobile et le ferroviaire, appelé CRITT M2A. Centre d’innovation qui a permis à la Française de mécanique de Douvrin –La Bassée d’obtenir la fabrication du dernier moteur 3 cylindres de Peugeot SA. Un Centre d’essai turbo, destiné à rendre l’industrie automobile de plus en plus performante, et qui est unique au monde, nous disait son PDG Jérôme Bodelle. Un Centre de recherche dont Pierre Moreau, ami artésien-coéquipier de la conversion industrielle de notre Pas de Calais, et pionnier de ce CRITT M2A, était fier de préciser, sur un ton chargé d’espérance, que le marché nord-américain en représentait déjà 22% du chiffre d’affaires… L’affaiblissement du bruit dans la liaison rail-roue est l’objectif d’un autre laboratoire qui intéresse la SNCF et son homologue allemande, Deutsche Bahn (DB).C’est dire que notre Région Nord- Pas de Calais doit avoir l’ambition de ranimer sa flamme industrielle autant que de se doter de pôles attractifs d’une économie touristique quatre saisons.

Quand on se retrouve là où l’imagination créatrice d’élus pensant au futur, le génie d’ingénieurs français et européens et le courage de fils ou petits-fils de travailleurs de la mine, se rejoignent pour gagner le match de la vie, de même que lorsque l’on découvre les capacités de production actuelles de l’usine Firestone-Bridgestone que nous avons voulu implanter, il y a cinquante ans , à Béthune, on reprend confiance dans l’avenir de l’industrie en France.

Et on se dit que si notre peuple français et nos peuples voisins comprennent leur devoir, face aux crises graves que nous allons continuer de traverser, de rassembler leurs forces, au niveau d’une véritable Démocratie européenne, en volant de leurs deux ailes, leur tête commune au-dessus, lucide au centre de leurs épaules, l’avenir est à nous !

L.D.

e-mail : leoncedeprez@wanadoo.fr

leoncedeprez.blogspot.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *