Le Temps des Murs est Dépassé

L’Espagne vit actuellement un problème dont la solution serait un retour aux urnes.

La France va devoir, elle aussi, sortir de son déséquilibre politique lié à une époque dépassée.

La voie s’ouvre à une sortie possible de l’impasse « hollandaise » actuelle.

Il est clair que Hollande n’entraîne pas le rassemblement dont la France a besoin

Il est clair aussi que le Président de la République qui sera en mesure de lui succéder, s’appelle Alain Juppé. Les sondages le confirment chaque mois.

In Vino Veritas, c’est de Bordeaux que semble venir la lumière. C’est bien Alain Juppé qui apparaît le meilleur homme d’Etat susceptible d’entreprendre en 2017, le redressement économique de la France.

Il est clair aussi qu’une large majorité de Français peut et doit se construire sous le mandat de Juppé à l’Elysée, dont Bayrou peut devenir le point central, avec un Emmanuel Macron et un Bernard Cazeneuve à sa gauche, et un François Baroin à sa droite.

Les Français ont compris que le temps est fini, du mur en carton-pâte construit par les partis politiques d’hier entre eux

Autant que la ligne Maginot avant-hier, ce mur séparant les partis entre droite et gauche, est d’une époque aujourd’hui dépassée.

Les esprits réformateurs doivent se rejoindre pour adapter la politique de la France aux compétitions mondiales et aux problèmes économiques et sociaux d’aujourd’hui.

François Bayrou est de ceux qui pourraient faire le lien au centre du débat, entre le besoin de liberté pour assurer le dynamisme économique des entreprises et le besoin de justice, conditions d’une vie sociale apaisante durable.

Entre un Emmanuel Macron social-libéral dit de gauche, et un Alain Juppé gaulliste libéral-social dit de droite, il faut construire un rassemblement efficace et durable capable de transformer l’esprit de la France, et de réunir les Français pour assurer le futur européen de notre pays.

Comme Angela Merkel assure celui de l’Allemagne

Nous ressentons que notre avenir est tracé sur la voie d’un rassemblement des esprits et des volontés, que De Gaulle avait déjà voulu, lui-même, au lendemain de la guerre 39-45.

Les partis politiques d’hier ne peuvent assurer les fonctions de la gouvernance politique du monde de demain.

La réponse ne viendra pas du monde des élus qui pensent obsessionnellement à leur carrière, plus qu’au redressement de la France.

Elle viendra d’une gouvernance européenne à vouloir et à construire.

La réponse doit venir des Français

Des Français qui ont compris que les murs barrent la vue des horizons.

Léonce Deprez


2 Commentaires

  1. Francis Dec.

    Une bonne analyse de la situation
    Merci

  2. coudron jean-marie

    Je partage ( une fois de plus) tous les points de votre analyse toujours aussi pertinente et dont on ne peut qu’espérer qu’elle gagne le plus rapidement possible du terrain .Continuez , continuez…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *