Les meilleures vacances sont celles de l’esprit

Et si nous mettions à profit ces semaines ensoleillées de la saison d’été 2015 en prolongeant leurs effets en nos esprits ?

L’actualité est noircie, hélas, par le désastre vécu en Chine. Les régimes politiques totalitaires démontrent qu’ils ne respectent pas la règle d’or de la priorité à donner aux règles de sécurité dans la vie économique.

Le drame causé par la folle concentration de produits chimiques toxiques et inflammables dans un port chinois rappelle ce que peut coûter à un peuple une vie économique qui perd sa finalité humaine.

L’actualité nous rappelle aussi, en France, les conséquences de l’excès d’autres concentrations, humaines celles-là ! Le bilan des victimes de la route a révélé aux élus du peuple l’exigence d’un meilleur équilibre des flux à trouver, entre temps de travail et temps de vacances, durant les quatre saisons de l’année !

La bonne santé de l’hôtellerie et la durabilité des emplois qu’elle peut générer pour les jeunes, ainsi que la bonne santé de la vie commerciale des stations touristiques dépendent aussi, nous sommes bien placés sur la Côte d’Opale pour en témoigner, de la compréhension de cette idée idée-force, que le temps libre des uns peut générer le temps de travail des autres. A condition que ce temps libre soit un temps valorisant pour l’esprit et pour le corps, ainsi que pour la société elle-même.

L’aménagement du temps et celui du territoire, doivent donc tendre à rééquilibrer la vie économique et sociétale. En France plus qu’ailleurs, tant elle est riche de sites attractifs et de paysages séduisants à travers les grandes régions qui font sa personnalité et sa renommée touristique. France 3 à travers ses émissions, « Des racines et des ailes », nous le démontre chaque semaine.

Les rayons de soleil éclairant nos esprits, plus encore que nos plages, doivent contribuer à rendre du moral au français. En leur rendant espoir dans le futur.

Ils viennent d’abord ces rayons, en ce mois d’août 2015, de deux grands événements susceptibles d’entamer une ère nouvelle.

Les mois de négociations diplomatiques au niveau international ont abouti à réinsérer l’Iran dans le contexte d’une économie mondiale en progression. Une économie susceptible de s’ouvrir à un retour de la croissance, au profit de tous les continents.

Cet accord est une vraie bonne nouvelle, et il faut reconnaître que la France, par l’intermédiaire du ministre des Affaires étrangères, a su jouer son rôle, dans ce retour souhaitable de l’Iran, à la table de négociations internationales au profit de l’économie mondiale.

Mais le président Obama, a apporté aussi du soleil dans nos esprits en sortant Cuba des frontières d’un monde interdit aux échanges internationaux. En visitant Cuba, il y a quelques années, j’avais personnellement ressenti à quel point, il était souhaitable de réinsérer Cuba, dans la vie économique mondiale.

Le drapeau des USA y flotte désormais à l’ambassade américaine. Il faudra que le drapeau européen flotte à son tour sur le territoire de cette île stratégique, située entre la Floride, Les Antilles Néerlandaises et nos Antilles Françaises.

Le temps de la révolution cubaine a fait place désormais à un temps d’échanges touristiques qui doit être une porte ouverte sur d’autres domaines de la vie économique.

Le jour du Seigneur nous rappelle chaque dimanche sur France 2 que le monde actuel ressent le besoin de la réconciliation des peuples.

Pourquoi donc ne parlerait-on de religion que pour évoquer les drames causés par les forces islamiques qui sous le signe du fanatisme, veulent aujourd’hui installer, terrorisme à l’appui, le pouvoir politique d’un état qui n’existe pas ?

Pourquoi ne pas dire que la France a voulu en cette semaine du 15 août, rappeler en actionnant les cloches de nos cathédrales, que le massacre des chrétiens devait cesser en Irak, en Libye et en Syrie, actuellement soumis à ce terrorisme d’un fanatisme islamique déformant le sens de la religion musulmane ?

France Inter nous rappelait cette semaine les leçons que La Fontaine parvenait à donner, à travers ses fables, depuis le 18ème siècle, à notre monde d’aujourd’hui. Et un Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais nous rappelait au théâtre de Montreuil que chaque siècle exprimait la volonté des peuples, de se libérer d’oppressions tendant à étouffer les valeurs humaines.

Vincent Tavernier, animateur audomarois de la Compagnie des malins Plaisirs, parvient, au cœur de ces vacances d’été à stimuler nos esprits en rappelant ce que Beaumarchais a pu apporter à notre peuple, pour faire briller le soleil en lui, en prolongeant l’œuvre toujours vivante d’un Jean de la Fontaine.

Beaumarchais né en 1732, a suscité le titre du journal quotidien qui demeure sur le devant de la scène. Et pourtant Beaumarchais n’était qu’un fils d’horloger né sous Louis XV. Sa pensée nous rejoint, ces jours ci à Montreuil.

Une occasion de se rappeler que les meilleures vacances se vivent plus par l’ouverture des esprits vers de nouveaux horizons, que par la dose de soleil bronzant les corps.

Les meilleures vacances ont besoin de la culture française autant que du talent musical d’un Ray Charles pérennisé par un pianiste serbe au festival d’Hardelot.

Et les philosophes des Lumières donnent encore aujourd’hui une valeur culturelle au temps de vacances vécues au théâtre de Montreuil. Cette valeur se prolonge à partir des heures musicales offertes par de grands orchestres, venus de Salzburg à Hardelot et de Lituanie au Touquet.

C’est ainsi que je ne crains pas d’affirmer que l’ouverture des esprits, à ce qui provient des talents humains, est le meilleur temps de vacances qui puisse être vécu en 2015, plus encore peut-être que les heures d’un soleil généreux mais souvent capricieux de la Côte d’Opale.

Le public, à certaines heures d’écoute, des talents que je viens d’évoquer, ne pouvait pas ne pas ressentir que l’humain bénéficie en lui d’une parcelle de divin.

C’est pourquoi j’ai voulu ces derniers mois, achever mon livre de mémoires, sous un titre évocateur de cette pensée qui tend à donner sens et rayonnement à toute vie.

Léonce Deprez


Un commentaire

  1. HAGUENOER Jean Marie

    Leonce, tu nous fais rêver!Quand le monde sera totalement en paix, les hommes seront heureux et leurs esprits seront enfin en vacances!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *